LE CONTROLE DES PULVERISATEURS EST OBLIGATOIRE

DEPUIS LE 01.01.2009

qui est concerne par cette obligation ?

Sont concernées les exploitations agricoles, les Cuma, les entreprises de travaux agricoles… mais aussi les entreprises de parcs et jardins ou les collectivités locales possédant un pulvérisateur automoteur, porté ou traîné, tracté par un engin agricole, équipé d’une rampe ou distribuant les liquides sur un plan verticale, avec ou sans assistance d'air.

quAND REALISER CE CONTROLE ?

Ce contrôle est à faire au moins tous les 5 ans.

EN QUOI CONSISTE CE CONTROLE ?

  1. Propreté intérieure et extérieure du pulvérisateur (sans oublier le bac d’incorporation) 
  2. Protection de l’arbre à cardan et pièces mobiles 
  3. Remplissage de la cuve en eau claire (cuve pleine) 
  4. Débrayage ventilateur fonctionnel (atomiseurs) 
  5. Fixations (cuve, pompe, portique de rampe, etc) au châssis conformes
  6. Transmissions hydrauliques (tracteur-pulvérisateur) sécurisées 
  7. Blocage rampe 
  8. Dispositif d’immobilisation du tracteur (frein de parking opérationnel)
  9. Tracteur utilisé habituellement pour les traitements 
  10. Vérification et nettoyage récents des filtres
  11. Sécurité routière
  12. Accessoires

 

A l’issue d’un contrôle sans défaut, une vignette portant la date limite de validité du contrôle sera apposée sur le pulvérisateur.

S’il est jugé défaillant, le propriétaire a 4 mois pour effectuer les réparations nécessaires et soumettre son pulvérisateur à un nouveau contrôle.

 

BLANCHARD ADHERE AU RESEAU CRODIP INDIGO

  • des techniciens formés auprès du Crodip

  • un ensemble d'équipements de mesure adaptés pour réaliser les contrôles en atelier ou à domicile

  • démarche qualité ISO 17020 - accréditation COFRAC n° 3-290 (liste des sites et portée disponibles sur www.cofrac.fr) et agréé par l'autorité administrative sous le n° E001 au travers du réseau CRODIP Indigo.